Famille Cheng

sifu04r-bagua-01 sifu05starr-bagua-04 sifu21r-bagua-02 sifu28r-bagua-03

Histoire

Qu’est-ce que le Ba Gua ?

Le Ba Gua, aussi appelé Baguazhang, est l’un des trois arts martiaux internes chinois. Son nom et ses principes sont basés sur l’un des écrits classiques les plus anciens de la Chine, le I-Jing(Yi-Jing en Mandarin, I-Ching en Cantonais) ou Livre des changements. Cet art martial n’incorpore que les principes de base du I-Jing; nous pourrions aussi dire que le Livre des changements a donné naissance à la pratique de base qui a mené au Ba Gua en tant que système martial.

Ainsi, le Ba Gua est basé sur la théorie des changements continuels adaptés à différentes situations. C’est l’un des syles les plus jeunes parmi les trois syles internes et beaucoup de gens en Chine croient qu’il s’agit d’un mélange de Xing Yi et de Tai Chi, puisque la force du Ba Gua est semblable à celle du Tai Chi que ses mouvements sont semblables à ceux du Xing Yi. En Chine, il existe quelque styles différentes du Ba Gua, tel le style Cheng, le style Yin Style et quelques autres styles. Cependant, peu importe leurs caractéristiques, ils sont tous basés sur la même idée de base: la marche circulaire, l’attaque surtout avec les paumes et l’utilisation de la force interne internal plutôt que la force physique exclusivement.


Un bref historique du Ba Gua

Les styles que nous enseignons sont le style Cheng et le Xingyi-Bagua. En China, le style Cheng est considéré être le plus proche de la pratique originelle de Dong Haichuan. Le style Xingyi-Bagua a été créé par Zhang Zhaodong à Tianjin; c’est la combination du Xing Yi et du Ba Gua. Le style créé par Zhang ne représente donc pas le Ba Gua pur ou normalisé. Ici nous ne parlerons pas de ce style, nous allons plutôt nous concentrer sur le style Cheng. Afin de comprendre ce qui fait que le Ba Gua de style Cheng est un art martial unique, nous devons expliquer l’historique de ce style représentatif du Ba Gua.

  1. Histoire générale du Ba Gua

DSC_6076Au sein de la communauté martiale chinoise, on croit généralement que Dong Haichuan (autour de 1813-1882) est le fondateur du Ba Gua. Mais puisqu’il est pratiquement impossible qu’une seule personne ait créé ce systéme important, beaucoup de gens croient aussi que Dong Haichuan n’a été que le premier à faire la promotion Ba Gua en Chine, après qu’il l’eût apprit d’un hermite inconnu. Des documents écrits montrent qu’il a voyagé en maints endroits célèbres. C’est dans des montagnes et des temples qu’il aurait appris avec des hermites taoïstes. Bi Chengxia est l’un des maîtres de Dong Haichuan qui est mentionné dans certains documents. Bref, qu’il ait été ou non le fondateur du style, il fut certainement le premier maître à enseigner le Ba Gua comme art martial à Beijing, style que l’on peut retracer jusqu’au temps de la dynastie Qing (1644-1912).

Dong Haichuan n’a pas démontré ses habilités lorsqu’il est arrivé à Beijing. Au début, il travailla pour le prince Su. Puis, un jour, il fit la démonstration de ses habilité martiales, ce qui créa une forte impression chez tous ceux qui étaient présents. À partir de ce jour, il devint le professeur d’art martiaux du prince Su, puisque déjà à cette époque, la pratique des arts martiaux était très populaire. En fait, dans les grandes villes comme Beijing, presque tout le monde pratiquait les arts martiaux, particulièrement durant la dinastie Qing. Les membres de la famille royale considéraient que la pratique martiale faisait partie des exigeances du travail.

Différent des autres enseignants, Dong Haichuan pouvait avoir des étudiants issus de divers millieux martiaux. Il savait comment améliorer leur pratique en se basant sur leur connaissance préalable des autres styles. C’est l’une des raisons qui explique pourquoi le Ba Gua comporte divers styles et certains de ceux-ci présentent des différences marquées lors des démonstrations. Par example, le style Yin comporte des éléments du Shaolin puisque le fondateur de ce style avait appris le style Luohan avant de rencontrer Dong Haichuan; maître Dong ajouta la pratique du Ba Gua à la base de Luohan. Cheng Tinghua, le fondateur du style Cheng, connaissait la lutte chinoise. La lutte chinoise n’est pas considérée être un art martial en soi, mais comporte néanmoins diverses fonctions similaires à celles des arts martiaux; voilà pourquoi il y a beaucoup de mouvements de mise à terre dans le style Cheng. Plusieurs autres styles du Ba Gua sont nés d’une combinaison des styles Yin et Cheng, puisque après le décès de maître Dong, Yin Fu et Cheng Tinghua devinrent les enseignants des autres étudiants de maître Dong, même si officiellement ces derniers étaient étudiants du maître. Mais peu importe le sous-style, ils ont tous en commun les caractéristiques du système du Ba Gua.

  1. Le Ba Gua Cheng

Cheng Tinghua est le fondateur du style Cheng du Ba Gua. Il naquit en 1848 dans la ville de Shen (province de Hebie) et mourut 1900. Il apprit le Ba Gua de maître Dong. Enfant, il s’initia à la lutte chinoise. Puique les lutteurs ont une bonne souplesse alliée à des bonnes habillités de préhension, Maître Dong lui enseigna le système des paumes souples. Ce système est semblable à celui du dragon qui nage, voilà pourquoi on l’appèle paume du dragon du Ba Gua ou paume du dragon qui nage. La paume de ce style adopte une posture de préhension des doigts, ce qui lui a aussi valu le nom de paume en forme de dragon. Après que Cheng Tinghua eut maîrtisé ce style, il se mit à partager sa connaissance et sa pratique avec les autres maîtres, afin de confirmer et améliorer sa connaissance. Avec le temps, il apprit diverses pratiques issues d’autres styles. Finalement, il incorpora ces méthodes au Ba Gua Cheng. Nous pouvons donc affirmer que certaines habilités du style Cheng proviennent des autres étudiants de Dong Haichuan et même d’autres styles, tels que la paume du moulin à vent de Ma Weiqi et certaines méthodes corporelles du Tai Chi et du Xing Yi. Voilà pourquoi le Ba Gua Cheng comporte des pratiques si diverses. Le système d’entrainement a été approuvé par les maîtres des autres arts martiaux de l’époque, ce qui lui a permis de devenir l’une des figures marquantes du Ba Gua. Sa réputation de Ba Gua était si bien établie qu’il enseigna aux étudiants de Dong Haichuan lorsqu’il devint âgé et après sa mort. En Chine, cela se réfère au Dai Shi Shou Yi, soit enseigner la connaissance de son maître. Il enseigna dans la partie sud de la ville de Beijing et son style est ainsi dénommé le style du sud de la ville, par opposition au style de Yin Fu qui est appelé le style du nord de la ville. Il enseigna à plusieurs étudiants et certains de ceux-ci étaient déjà des maîtres célèbres avant d’étudier avec lui. Voilà pourquoi Xu Zhedong, le fameux savant des arts martiaux, a écrit au sujet de Cheng Tinghua : «Lorsque les gens parlent du Ba Gua, personne n’ignore Cheng-les-lunettes» (Cheng Tinghua fabriquait des lunettes, ce qui lui valut ce surnom).

En 1900, lorsque la Chine fut envahie par huit pays, il fut abattu par des soldats allemands après s’être battu avec des gardes armés.

Parmi les maîtres célèbres qui ont étudiés avec Cheng Tinghua, il y a : Cheng Dianhua (son frère), Cheng Youlong (son fils aîné), Cheng Youxin (son fils cadet), Sun Lutang et Li Wenbiao.

  1. L’évolution du Bagua Chen

Il y a eu deux lignées: l’une à l’intérieur de la famille Cheng, l’autre à « l’extérieur » de la famille Cheng (ceux qui ont contribué à l’évolution du style sans être membres de la famille Cheng). Nous nous concentrerons sur la première, parce que le frère et les fils de de Cheng Tinghua sont ceux qui ont le plus développé ce style, en préservant la connaissance et en améliorant la pratique conçue par leur père.

  1. La lignée de la famille Cheng

La pratique du Ba Gua a été développée durant la deuxième génération de la famille Cheng. Après la mort de Cheng Tinghua, son fils aîné Cheng Youlong coordonna avec les étudiants de son père la promotion du style. En plus d’étudier le Ba Gua avec son père et son oncle, il étudia le Xing Yi. Il étudia le Tai Chi avec Yang Jianhou, le fils de Yang Luchan (le fondateur du style Yang). Avec Liu Dekuan, il créa le style du Bagua-Taichi. Il assista son jeune frère Cheng Youxin à la création et à la finition des 64 paumes du style Cheng. En 1929, il mourut à Tianjin.

Cheng Youxin, le plus jeune fils de Cheng Tinghua, appris peu de son père, car il était très jeune (environ 9 ans) lorsque son père mourut. Cependant, il étudia avec son oncle, le frère et les autres étudiants de son père. Il fait partie de ceux qui ont conçu les 64 paumes du style Cheng et qui l’ont fait connaître en Chine. Il excellait également en Xing Yi, car il l’enseigna à Tianjin. À partir de cette génération, le système se diversifia, en particulier avec les formes d’armes. La pratique avec divers maîtres fit en sorte de rendre les formes du style Chen plus appliquées. Nous pouvons affirmer que la majorité des formes du Ba Gua Cheng proviennent de ces deux maîtres.

  1. La lignée extérieure à la famille Cheng.

En plus des membres de la famille Cheng, les étudiants de Cheng Tinghua ont également contribué de manière importante à ce style. Par exemple, Sun Lutang pubia un livre sur le Ba Gua afin de le faire connaître parmi le public. Li Wenbiao enseigna le Ba Gua au militaires. Gao Yisheng, qui étudia avec Zhou Yuxiang (l’étudiant de Cheng Tinghua) et Cheng Tinghua, créa la forme Gao du style Cheng, ou le style Gao du Ba Gua. Ce style est devenu très populaire dans la communauté internationale du Ba Gua.

Avec ce qui précède, nous pouvons en conclure que le style Cheng est l’un des plus importants du Ba Gua. Il a été perfectionné sans relâche depuis près de 100 ans. Plusieurs maîtres ont consacré leur vie entière au perfectionnement et à l’enseignement de ce style.

Quelle est la lignée de Ba Gua de Sifu Alain Guébenne ?

Sifu Alain Guébenne a appris de Maître Hai Yang. Maître Yang a surtout étudié le Ba Gua avec le Grand Maître Yang Qinglin, son grand-père, et le Grand Maître Fu Shoubo.

La lignée

Bagua

Formes

Puisque le style Cheng du Ba Gua est un système d’entraînement complet en lui-même, tout étudiant doit commencer par la base, soit la marche en cercle.

Postures hautes

Niveau 1

  • 8 small palms
  • 8 big palms
  • Bâton

Niveau 2

  • Épée
  • Lance
  • Linking palms

Niveau 3

Ba Gua - Sabre

  • Sabre
  • Crochets
  • Wind & Fire
  • Forme à 2

Postures basses

Niveau 4

  • 8 small palms
  • 8 big palms
  • Linking palms
  • Sabre
  • Épée
  • Crochets
  • 64 palms

Postures mediums

Niveau 5

  • 8 small palms
  • 8 big palms
  • Linking palms
  • Swimming body palms
  • Crochets :
    • 8 small palms
    • 8 big palms
    • Linking palms

Niveau 6

  • Needles :
    • 8 small palms
    • 8 big palms
    • Linking palms
  • Kwan Dao :
    • 8 big palms
    • Linking palms
  • Albarde

Niveau 7

  • Mineur en Xing Yi (1 famille)
  • Xing Yi – Bagua :
    • Linking form
    • Big Routine