Le Kung Fu du Lama ou Hop Gar Kung Fu

Ce style enseigné à l’école demeure, comme le Wing Chun, un art martial à la fois externe et interne. Il évolue au début à partir de routines externes basées sur des déplacements très particulier et ressemblant quelque peu au style du labyrinthe, le Mi Tsun Pai. Les différents animaux comme le tigre, le léopard, le grand héron, le serpent et le grand singe des montagnes font office de stratégie dans le combat. Par la suite, les formes internes prennent place ainsi que les paumes de Bouddha et les déplacements de Plum Blossom avec le travail des jings et différentes saisie et coup de pieds.

Ce style d’origine tibétaine est parmi les plus efficaces et jumelé au style du labyrinthe, il est presque imbattable. Il demeure un de mes premiers amour du Kung Fu et est recommandé pour les personnes qui ne veulent pas pratiquer un style interne mais qui souhaitent tout de même développer certaines aptitudes.

Ce style a été introduit en Chine dans les années 1500 et a influencé les styles Shaolin comme la Grue Blanche, les familles de Gar comme Low Gar, Chow Gar et Hong Gar. Il est aussi à l’origine de la création des styles Choy Li Fut et Sa Li Fo.

J’ai pratique ce style depuis plus de 20 ans et il demeure un de mes préféré dans les styles à la fois externes et internes.
Bonne pratique… À suivre, « Pourquoi apprendre le Kung Fu ou les styles internes de nos jours? »

Sifu Alain Guébenne