Maxime de Wing-Chun I

Wing-Chun Kune

« Retain what comes in, send off what retreats. Rush in on loss of hand contact. »

«Conservez ce qui arrive, renvoyez ce qui se retire. Foncez lors de la perte de contact.» (traduction libre)


À transférer dans le quotidien.

«Retain what comes in». «In», en Wing-Chun, est principalement ce qui se trouve à l’intérieur du pont, Lan sao (peng pour le Tai Chi, donc le 1/3).

Optimisez les ressources à votre portée. Ne laissez pas inactifs(ves) vos outils et vos aptitudes. Utilisez-les maintenant et donnez un premier élan à l’engrenage, à la roue. Suite à cela, restez à l’écoute du retour d’information (feedback) et, grâce à celle-ci, planifiez votre stratégie pour maintenir l’engrenage en mouvement, pour donner du momentum à la roue. La règle de 3 s’appliquant, après deux tentatives, il faudra choisir entre les deux prochaines sections : «Send off» ou «Rush in».

«Send off what retreats». «What retreats» représente tout ce qui ne veut pas contribuer au «in» ou qui nécessite trop d’effort. En Wing-Chun, tout ce qui est à l’extérieur du pont ou dans le 2/3 en Tai Chi.

Ne vous accrochez pas à ce qui ne veut pas rester. Faites le ménage de votre environnement, dans votre entourage, dans vos pensées, partout. Ne faites pas nécessairement d’efforts pour repousser ces éléments, au contraire. Conservez et concentrez vos énergies sur qui est important : l’engrenage que vous entretenez et qui vous nourrit en retour. Bref, lâcher prise.

«Rush in on loss of hand contact». En Wing-Chun, on peut considérer que la tâche par défaut des mains est d’attaquer le centre. Durant le combat, elle sont généralement occupées à gérer les mains ou les attaques de l’adversaire. Donc, lorsqu’il y a perte de contact d’une des mains, elle retourne à sa tâche par défaut : «Rush in».

Idéalement, notre état par défaut devrait être l’action. «Par défaut», c’est-à-dire lorsqu’il n’y a plus de résistance ou d’obstacles importants. Que ce soit du côté professionnel, personnel ou relationnel, n’hésitez pas à investir, lorsque l’opportunité se présente, avec précision et détermination dans ce qui est important, au centre.


Il est important de développer l’écoute active nécessaire afin de discerner ce qu’il faut conserver de ce qu’il faut laisser aller. Pour le Wing-Chun, il s’agit des exercices de Chi Sao et, en combat, de ce qui se passe à distance de pont (en Tai Chi, les exercices de poussée des mains et la distance 1/2 ; la zone de création). Grâce à cette écoute, il sera possible de percevoir l’opportunité de passer à l’action. Il faudra donc garder un équilibre et utiliser ces trois concepts en synergie.

- Jo -